Accueil » Articles » Outils » Classe « Au fil de l’eau »

Classe « Au fil de l’eau »

Pinterest

Je prends un peu de temps pour faire le point sur notre semaine « Au fil de l’eau » et les activités développées à partir du thème depuis le début de l’année :

Nos activités portent sur le thème interdisciplinaire de l’eau et plus particulièrement sur le petit fleuve qui va rejoindre la Méditerranée tout près de chez nous, le Vidourle.

Il ne faut pas imaginer qu’un fleuve ne sert qu’à faire couler l’eau jusqu’à la mer. C’est bien plus que ça !

C’est un véritable milieu de vie avec ses particularités où vivent de nombreuses espèces végétales et animales, influencé par le climat mais aussi l’activité des hommes. Le Vidourle fait partie de notre paysage et de notre patrimoine. Il joue un rôle important dans la région. Dès le plus jeune âge, il est important que chaque enfant développe sa curiosité, sa capacité de réflexion, de jugement par rapport à ce qui l’entoure. C’est sensibiliser les enfants au respect du vivant et au-delà à la sauvegarde des systèmes naturels de la Terre qui forment le support de la vie humaine et dont l’eau est un élément essentiel.  La pédagogie par l’action,  permet un contact avec les expériences réelles et la démarche scientifique : observer, comparer, analyser, déduire.

C’est une façon de permettre aux  élèves de connaître le patrimoine de leur région et également de développer de nombreuses compétences du programme. J’ajoute un objectif qui me parait essentiel, c’est retrouver le lien avec la nature, savoir s’émerveiller des petites choses comme le chant d’un oiseau ou la délicatesse d’une fleur, respecter le vivant dans toute sa diversité. Ces cinq jours sont  pour nous une parenthèse apaisante avant une fin d’année toujours trop chargée.

L’émerveillement constitue le premier pas vers le respect.

(Nicolas Hulot)

 

Découvert avec nos activités sur Christophe Colomb, tout au long de la classe au fil de l’eau, les élèves ont utilisé un carnet de bord. Les activités étaient réalisées au cours des sorties, en fin de journée à l’école et complétées à la maison.

Voici le format modifiable afin que vous puissiez l’adapter.

 

 

LES COMPETENCES :

Le monde du vivant : Connaitre des caractéristiques du monde vivant, ses interactions, sa diversité.

le monde de la matière : Identifier les trois états de la matière et observer des changements d’états ICI  ICI

le monde des objets : Comprendre la fonction et le fonctionnement d’objets fabriqués.

L’espace : Se repérer dans l’espace et le représenter. Situer un lieu sur une carte.

Le temps : Mesurer l’évolution des sociétés à travers des modes de vie et des techniques à diverses époques.

Explorer les organisations du monde : les littoraux

ECM : L’engagement, agir individuellement et collectivement. Apprendre à coopérer, respecter les règles de vie collective.

Mathématiques : Découvrir la symétrie ICI ce travail sera complété avec l’étude du tableau de Courbet ( le pont d’Ambroix). Utilisation de tableaux et de graphiques, activités sur les contenances en juin.

 

Le langage est toujours essentiel, fil conducteur du projet avec  des activités EDL à l’oral et à l’écrit.

 

 

EDL : activités au fil des mots

Le têtard mystérieux

Le grand voyage

VAIANA la légende du bout du monde

Mistral cheval de gardian

Arc – en – ciel le plus beau poisson des océans

La grande fabrique de mots

Activités lexicales et lectures : 

ICI   ICI   ICI   ICI  ICI

 

Sortie du mois de novembre : COURS D’EAU (clic sur le lien)

 

 

LA CLASSE AU FIL DE L’EAU :

 

JOUR 1 : Dominante TEMPS

La veille, j’ai proposé une enquête sur l’eau à travers le temps. Il fallait retrouver l’ordre d’un texte qui décrivait de manière très simple l’utilisation de l’eau par l’homme aux différentes périodes. Un travail de recherche coopératif à partir de la frise chronologique du couloir et les affiches d’un diaporama.

FRISE DE BOUT DE GOMME

DIAPORAMA : l’eau à travers le temps Clic sur l’image !

TEXTE A RECONSTITUER : A la fin du carnet de bord

 

 

Entrée dans le monde de l’histoire des hommes avec la découverte du site archéologique d’ Ambrussum et artistique avec Gustave Courbet.

Situé sur la Via Domitia, la plus ancienne voie romaine en Gaule qui reliait Rome à Cadix, Ambrussum est un site archéologique où, il y a 2000 ans, les gallo-romains cohabitaient.

 Jeu de piste : Les enfants découvrent, le pont Ambroix construit par les Romains, les vestiges d’habitations gallo-romaines (oppidum), la voie pavée (artère principale de l’agglomération), le relais routier, le rempart d’époque gauloise…

Visite du Musée : présentant une superbe collection de vestiges antiques.

Le pont Ambroix permettait à la Via Domitia de franchir le Vidourle : sa longueur de 180m, bien supérieure à la largeur du cours d’eau, permettait une élevation de la voie qui rejoignait ainsi la colline de l’oppidum à mi-hauteur. Les violentes crues du Vidourle ont peu à peu emporté les arches : il en possédait initialement au début du Ier siècle de 11 à 13 (selon les sources …), au XVIIIème, il n’en restait que 3. Quand Gustave Courbet a immortalisé le pont au XIXème, seules 2 sont visibles. Suite à une crue de 1933, il ne subsiste qu’une arche et un pilier.

Atelier  construction du pont :

Les élèves sont sensibilisés aux techniques de construction du pont avec un diaporama. Ils doivent reconstituer l’ouvrage à partir de grandes pièces en bois.

 

JOUR 2 : DOMINANTE ESPACE

Nous voici au bois du Boucanet, nous retrouvons le Vidourle puis l’étang, le matin sont prévus des ateliers :

  • Paysage et représentation

  • La palette du peintre

  • La pêche

 

Observation puis dessin du paysage :

Dans un paysage, certains éléments sont naturels, ils ont été créés par le lent travail de la nature, sans intervention de l’homme. Souvent, ils existaient avant que l’homme n’habite à cet endroit. D’autres éléments ont été créés par les hommes. Ceux-ci ont ajouté des éléments au paysage : maison, route, pont, château d’eau, lignes électriques, enrochement des berges… Les enfants font une liste des différents éléments et les classent dans un tableau. Ensuite, ils se placent près de l’eau pour dessiner ce qu’ils voient.

 

La palette du peintre :

Toutes les explications et le support à télécharger ICI.

 

La pêche :

Chaque élève recevra sa petite canne à pêche (canne coup) et sera initié à son utilisation. Une belle expérience de patience…

L’après – midi, nous avons marché jusqu’à la mer pour découvrir l’ embouchure et la plage.

 

 

JOUR 3 : Dominante enquête

Visite du Seaquarium

Avec plus de 2400 m2 consacrés à la vie marine, le Seaquarium compte de nombreux bassins dans lesquels évoluent plus de 2000 poissons de la Méditerranée et des Tropiques, plus de 25 espèces d’impressionnants requins, des phoques et des otaries …

Au cours de la visite, les élèves ont complété le carnet de bord en découvrant l’espace méditerranéen, l’espace tropical, le muséo – tortue, le requinarium, l’espace mammifères marins. Les différents univers sont organisés en parcours interactif, plus de trois heures pendant lesquelles lecture et écriture ont accompagné les découvertes. Une promenade sur la plage a complété la sortie.

En amont, des cartes nomenclatures et « mot du jour » avaient familiarisé les élèves au lexique.

Autre activité de lecture : ICI

 

JOUR 4 dominante : le vivant

Journée à la réserve naturelle régionale du SCAMANDRE.

LE MATIN : Parcours nature Le sentier emprunté, appelé « sentier de la Fromagère » chemine sur quatre kilomètres à travers la réserve naturelle. Au départ, la ripisylve formant un épais couloir de végétation invite au calme, elle est constituée d’arbustes et d’arbres (peuplier blanc, frêne, saule ). Au fil de la marche, les paysages changent : roselières, marais , étangs. Nous découvrons plusieurs martelières , ce sont des vannes permettant la circulation de l’eau d’un point haut vers un point bas . Entre les tamaris, les enfants peuvent observer les ragondins. Dans la roselière, les oiseaux sont nombreux, les aigrettes blanches, canards, rapaces, ibis, hérons…

Les enfants ont les planches d’identification des indices de présence de « La rivière m’a dit ». Nous avons trouvé des plumes, des coquilles différentes, des crottes, des coulées ( trace du passage répété d’un animal), des terriers…

L’après – midi, atelier avec un animateur du Scamandre  :

Après un moment de relaxation, mise en situation de recherche active et ludique, les enfants mettent les bottes et prennent les épuisettes. Quel bonheur de pouvoir patauger dans le marais même si l’eau entre dans les bottes !

Dans le marais, la vie foisonne… Pour mieux nous en rendre compte, nous irons prélever des animaux, souvent des insectes aquatiques, à l’aide de petites épuisettes, avant de les identifier. C’est aussi l’occasion de découvrir les relations de mangeurs / mangés au sein du marais.

 

 

JOUR 5 : dominante artistique/ bilan / grand jeu :

Depuis le début de l’année, les enfants ont pris conscience que les déchets se retrouvent dans les mers et en particulier le plastique. L’atelier artistique permet de recycler les bouchons, c’est un travail collaboratif. Nous avons alterné avec un atelier scientifique à partir de quelques fiches du Seaquarium.

LE GRAND JEU :

Deux équipes se sont affrontées à partir des devinettes au fil de l’eau :

Chaque élève à son tour lit la devinette pour l’équipe adverse. Le groupe se concerte et donne une réponse commune par l’intermédiaire de l’un de ses joueurs.

Clic sur l’image !

 

Pour terminer cette belle semaine, remise des diplômes et goûter !

 

Pour suivre l'actualité

N'hésitez pas à laisser votre e-mail ci-dessous.

Pinterest
ReCreatisse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *